loader

Ecotouristes et voyageurs responsables : une location de vacances pensée pour vous !

Découvrez un gîte résolument orienté vers le Développement durable et l’Autonomie énergétique

La propriété de Moulin Neuf sur Dronne souhaite s’approcher d’une autonomie de fonctionnement totale d’ici 2 à 3 ans. Une source d’eau de grande qualité assure l’approvisionnement de l’ensemble de la propriété de Moulin Neuf sur Dronne. La centrale hydroélectrique donne à Moulin Neuf une totale indépendance électrique (voir plus bas). Enfin, le projet de permaculture, lancé en 2013 permettra de proposer à ses invités, au cours des prochaines années, des produits sains, diversifiés et produits sur place, sans pesticides ni engrais chimiques. (Voir plus bas)..

Notre projet de Gîte Autonome Energétiquement

La microcentrale de Moulin Neuf sur Dronne est une centrale hydroélectrique de basse chute, c’est-à-dire qu’elle produit de l’électricité à partir de l’eau qui s’écoule sous une hauteur de chute d’environ 2 m. Elle est capable d’absorber jusqu’à 30 m3/s d’eau.

C’est donc le volume d’eau par la hauteur de chute qui détermine en première approximation la production d’une centrale, suivant l’équation suivante : puissance (kg.m/s) = débit d’eau (L/s) x hauteur de chute (m). Bien évidemment, ce calcul donne une valeur brute. Des pertes de toute nature réduisent le rendement réel d’une centrale de 20 à 40%.

La microcentrale de Moulin Neuf sur Dronne peut injecter au maximum 300 kW/h, soit une moyenne de 1 200 000 kW sur l’année. Elle a été totalement rénovée en 2013 et 2014, tant sur la partie mécanique, avec la révision des turbines et le remplacement des multiplicateurs par des systèmes poulies-courroies, que sur la partie électrique, avec un système automatisé optimisant la quantité d’eau turbinée.

Un Gîte « nature »

La permaculture pourrait être résumée comme l’art d’optimiser un espace pour produire de façon naturelle le maximum de denrées alimentaires très variées. La philosophie est d’utiliser la nature et de lui laisser faire le maximum de travail plutôt que de lutter contre elle en permanence avec des moyens mécaniques et chimiques. Les techniques de permaculture respectent différents principes :

  • Créer un écosystème tendant à un certain équilibre, demandant le moins d’interventions de la part de l’Homme.
  • Agencement d’espèces végétales à tous les étages de la végétation (plantes dressées, rampantes, grimpantes, arbrisseaux, arbustes, arbres) pour capter le maximum de l’énergie que le soleil nous donne.
  • Installation d’une grande diversité d’espèces (luttant ainsi de façon plus efficace contre les ravageurs) pouvant fournir de l’alimentation tout au long de l’année.
  • Utilisation de BRF (bois raméal fragmenté) pour transformer progressivement le terrain compacté en terres forestières gorgées d’humus naturellement fertiles.
Ce projet se conduira en 2 phases.
  1. La première phase a été réalisée en 2013 et 2015, par la mise en place de nombreuses espèces d’arbres fruitiers anciens et originaux, qui ne produiront que dans quelques années.
  2. La deuxième phase débutera en automne 2014, par la mise en place d’un potager d’environ 200 m2 à la manière d’un jardin de curé. De nombreux légumes anciens et actuels, fleurs variées et comestibles. Nous utiliserons la technique de culture sur ados, technique facilitant le travail puisque le sol n’est jamais travaillé et s’enrichit naturellement grâce au compostage de surface.